Résumé 97 ECOL 3
LISTE DES RESUMES 
LE POINT SUR... LES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP)
 
Les HAP sont des composés organiques très répandus.

Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) sont des composés organiques, plus ou moins complexes, très répandus. Ils sont synthétisés lors de la formation des combustibles fossiles (pétrole et charbon) ou bien lors de combustions incomplètes de matières organiques (vivantes ou fossiles). Outre ces deux modes de genèse, certains auteurs ont mis en évidence un troisième mode : la biosynthèse bactérienne.

Les HAP proviennent surtout des activités humaines.

Les sources de pollution par les HAP sont essentiellement anthropiques (transport routier et fluvial, effluents industriels, extraction et transport du pétrole, chauffage...). Mais elles peuvent également être naturelles (feux de forêt).

La mise en évidence d'une contamination par les HAP nécessite des techniques analytiques pointues.

La multiplicité des sources fait que les HAP sont présents dans l'air, dans l'eau et dans les sols. Leur concentration est généralement très faible (de l'ordre du centième de mg/l) et varie fortement dans le temps et dans l'espace. La mise en évidence d'une contamination de l'environnement par les HAP nécessite donc souvent la mise en oeuvre de techniques analytiques performantes. Actuellement, les normes en vigueur prévoient le dosage de six HAP par chromatographie liquide à haute performance et fluorimétrie. Parmi ces six HAP figurent le benzo(a)pyrène (le plus étudié pour sa toxicité) et le fluoranthène (le plus répandu dans l'environnement).

Les HAP ont tendance à s'associer aux fines particules en suspension.

En raison de leur faible solubilité dans l'eau, les HAP présents dans l'environnement ont tendance à s'associer aux fines particules en suspension, aussi bien dans l'eau que dans l'air. Dans la nature, les HAP se dégradent plus ou moins vite, selon les conditions du milieu. Cette dégradation s'opère sous les actions conjointes des oxydants chimiques, des rayons ultraviolets et des micro-organismes.

Les organismes supérieurs sont capables de métaboliser les HAP.

Très liposolubles, ces micropolluants ont tendance, après ingestion ou inhalation, à gagner les tissus riches en lipides. Les organismes supérieurs (animaux vertébrés) sont capables de métaboliser les HAP. La bio-concentration ne concerne donc que les organismes dits "inférieurs", incapables de dégrader ces hydrocarbures. Parmi eux figurent les huîtres et les moules dont les teneurs en HAP illustrent souvent le niveau de contamination des eaux littorales.

Les HAP sont omniprésents dans les sédiments des rivières du bassin Seine-Normandie.

Dans l'eau, les HAP sont généralement présents à l'état de "traces", c'est-à-dire à des niveaux de concentration allant du ng.l-1 à quelques dizaines de m.l-1. Dans le bassin Seine-Normandie, les HAP peuvent cependant être considérés comme omniprésents. En effet, des analyses effectuées entre 1991 et 1995 sur des sédiments du bassin ont permis d'observer des fréquences de détection variant de 33 % à 87 % pour les six HAP de la norme AFNOR.

Dans l'air, il apparaît que l'influence du chauffage domestique continue toujours d'être déterminante pour certains HAP. La contamination de l'air parisien en HAP a cependant largement décru depuis 1982.

Les HAP présentent un risque cancérogène.

En matière de toxicité, aiguë ou chronique, les données concernant les HAP demeurent rares. La plupart d'entre elles mettent en avant leur caractère cancérogène. L'exposition des hommes vis-à-vis des HAP reste avant tout liée aux pratiques culinaires (cuisson & fumaison) et au tabagisme. La présence des HAP dans l'environnement ne représente qu'une très faible part de cette exposition (< 4 %).

La protection des écosystèmes demeure le principal enjeu.

Selon les connaissances actuelles, les enjeux liés à la présence des HAP anthropogéniques dans l'environnement (air, eau, sol) s'expriment davantage en termes de protection des écosystèmes qu'en termes de santé publique.


INFOS SUR L'ETUDE Etude commandée par : AESN
Réalisée par : AESN (J. Palayer)
Thème d'étude :  écologie des milieux aquatiques
Résumé d'étude N° 97 ECOL 3 rédigé par Ph. Dégardin
Référence documentation : B18183

COORDONNEES AGENCE DE L'EAU SEINE-NORMANDIE
51 rue Salvador Allende - 92027 - NANTERRE cedex (FRANCE)
Contact pour cette étude : Françoise Beauvois

RETOUR ACCUEIL      LISTE DES RESUMES