Recherche
Vous êtes ici : Accueil > Accueil > Le Bassin de la Seine
Accueil
Qui sommes-nous ?
Les Instances de bassin
Le Bassin de la Seine
Le littoral normand
CONFLUENCE, le magazine
Thèmes de l'eau
Qui sommes-nous ?
Le 10ème programme
Le SDAGE
Les Plans Territoriaux 2013-2018
Offres d'emploi et stages
Coopération internationale
Le petit cycle de l'eau
Le grand cycle de l'eau
L'eau et la santé
Outils
Glossaire
Contact
Extranet
Plan du site
 
Le Bassin de la Seine
 
Le bassin versant de la Seine

Parcouru par 55 000 kilomètres de cours d’eau, le bassin Seine-Normandie se compose du fleuve de la Seine et de ses affluents, l'Oise, la Marne et l'Yonne. Il est aussi formé des rivières normandes et des anciens affluents de la Seine devenus fleuves côtiers qui se jettent dans la mer par l'effondrement de la Manche.  Sa surface de 97 000 Km² représente 18 % du territoire français.

Le cours de la Seine a une orientation générale du Sud-Est au Nord-Est. Celui-ci prend sa source à Source-Seine en Côte d'Or sur le plateau de Langres à 450 mètres et se jette 773.6 kilomètres plus loin dans la Manche entre Le Havre et Honfleur. Le bassin versant de la Seine est constitué de 75 000 Km².

Le littoral du bassin s'étend sur 640 kilomètres.



Les sources de la Seine à Source-seine (21)

Les principaux affluents de la Seine

La Marne est la plus longue rivière française. Elle prend sa source sur le plateau de Langres à Balesmes-sur-Marne (Haute-Marne) et se jette dans la Seine à Charenton-Le-Pont/Alfortville/Ivry-sur-Seine après 525 kilomètres parcourus.

L'Yonne prend sa source dans une tourbière sur le Mont Préneley à 738 mètres d'altitude dans le massif du Morvan et se jette dans la Seine à Montereau-Fault-Yonne après un chemin de 293 kilomètres.

L'Oise prend, quant à elle, sa source en Belgique à 309 mètres d'altitude dans le massif forestier Bois de Bourlers. 330 kilomètres plus loin, elle se jette dans la Seine sur la rive droite à Conflans (78)


Un territoire soumis à de fortes pressions

Le bassin est très marqué par l'homme : la densité des forêts y est faible alors que l'activité agricole et l'urbanisation sont fortement présentes autour des grands cours d'eau. La majeure partie des communes du bassin (90%) comptent moins de 2000 habitants. Les contrastes de densité sont donc très importants : de 35 hab/km² à plus de 20 000 hab/Km².

La vallée de la Seine constitue un pôle d'implantation et d'attraction industrielle majeur en France aussi bien pour les industries de transformation (pétrochimie, chimie de spécialités, papeteries) que pour les industries manufacturières (construction automobile, aéronautique, industrie mécanique), l'ensemble étant influencé par les filières aval.

L’estuaire de la Seine reçoit les rejets de 30 % de la population française (17,6 millions d’habitants), 40 % de l’industrie nationale, les pollutions diffuses de 25 % de l’agriculture nationale.

Plus de 2 500 stations d’épuration du bassin traitent les eaux usées de 17 millions d’habitants.

Concernant l'eau potable, 60 % de celle-ci provient des nappes souterraines, le reste provenant des fleuves et rivières.

5200 captages d’eau potable produisent 1 515 millions de m³ d’eau par an.


Chiffres clefs

  • Le bassin couvre 1/5e du territoire français.
  • Il comprend plus de 600 km de côtes et plus de 70 000 km de cours d’eau.
  • Il concerne 8 654 communes, 29 départements (en entier ou en partie) et 10 régions (en entier ou en partie).

  • Il possède deux des plus importants port fluviaux : Paris (Port de Gennevilliers) et Rouen (1er port céréalier d'Europe).

En savoir plus


L'état des lieux du bassin