Recherche
Vous êtes ici : Accueil > Le littoral & la mer > Commission Littoral
Le littoral & la mer
Bienvenue !
Commission Littoral
Commissions territoriales
Qualité des eaux
Micropolluants
Autres régions
Thèmes de l'eau
Qui sommes-nous ?
Le 10ème programme
Le SDAGE
Les Plans Territoriaux 2013-2018
Offres d'emploi et stages
Coopération internationale
Le petit cycle de l'eau
Le grand cycle de l'eau
L'eau et la santé
Outils Littoral normand
Recherche
Glossaire
Agenda
Foire Aux Questions
Contact
Liens contextuels
Autres liens utiles
Plan du site
Extranet
 
Commission du Littoral et de la Mer
COLIMER
 

 

L'Agence de l'Eau Seine-Normandie se préoccupe depuis de nombreuses années des questions liées à la qualité du milieu marin et littoral.

 

La Commission du Littoral et de la Mer (COLIMER) est une commission thématique issue du Comité de Bassin qui est spécifiquement en charge des questions relatives au littoral et à la mer. Elle est composée pour au moins ¾ de membres issus du comité de bassin et elle est complétée par des acteurs hors comité de bassin mais dont l’implication sur le milieu littoral et marin est notable.

 

Cette commission est présidée par M. Joseph COSTARD ostréiculteur, président du comité régional de la conchyliculture Normandie-Mer du Nord qui représente les conchyliculteurs au sein du comité de bassin. Mme Muriel JOZEAU-MARIGNE chargée de relations publiques (AREVACOM) Conseillère régional de Basse Normandie, membre de la commission permanente en charge du littoral et Maire-adjointe de Cherbourg-Octeville assure la vice présidence et représente les collectivités territoriales.

Cette composition permet d’être plus représentative que la composition du comité de bassin des enjeux spécifiques de ce milieu, en intégrant notamment des usagers de la mer, tels que les pêcheurs à pied de loisir ou les activités de tourisme.

Cette instance de concertation, de débats, d’information et de propositions au service du comité de bassin est force de proposition sur de nombreux sujets qui concernent le littoral et la mer, avec comme idée de pouvoir faire valoir le point de vue des acteurs de la mer auprès des acteur de la terre compte tenu du continuum qui existe dans le cycle de l’eau.


Depuis sa création en 2008, la COLIMER s’est réunie à plusieurs reprises et s’est attelée aux chantiers suivants :


 L’intégration d’un volet littoral et mer dans le cadre du schéma directeur l’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), avec de nombreuses propositions à la commission des programmes et de la prospective et au Comité de bassin sur les différents thèmes du SDAGE qui concernent le littoral et la mer. Elle s’est aussi penchée sur les cartes d’état des masses d’eau de transition et côtières et a validé les objectifs 2015 concernant l’état écologique de ces masses d’eau au titre de la directive cadre sur l’eau (DCE). L’intégration d’actions et d’objectifs ambitieux sur les usages sensibles du littoral et de la mer est une avancée notable (en particulier les actions en direction des pollutions microbiologiques concernant la baignade, la conchyliculture et la pêche à pied) ;

 

La révision du 9ième Programme fut aussi l’occasion pour renforcer l’action de l’agence sur le littoral et la mer, et de le mettre en adéquation avec le SDAGE. C’est en particulier le cas pour ce qui concerne les pollutions microbiologiques impactant les usages sensibles du littoral et de la mer avec une majoration du financement des études d’établissement des profils de vulnérabilité à hauteur de 70% et une majoration des aides de 10% des opérations permettant de réduire les sources de pollutions avérées sur le littoral ;


L’examen du bilan de l’accord cadre signé avec l’IFREMER et une présentation complète des actions conduites dans ce cadre (études à caractère scientifique et opérationnel sur la qualité des milieux marins et les actions qui peuvent être engagées, réseaux de surveillance de la qualité des milieux aquatiques en application de la DCE, etc.) ;


Le suivi des travaux réalisés dans le cadre du Grenelle de la mer et dans le cadre de la mise en œuvre de la directive cadre « stratégie pour le milieu marin » pour laquelle la COLIMER sera la cheville ouvrière de l’appropriation des différents travaux réalisés au niveau national afin de bâtir un avis éclairé pour le Comité de bassin. Elle pourra jouer le rôle d’un 1er échelon de concertation dans le cadre de cette nouvelle directive