Espace Partenaires

Cet espace est réservé pour les téléservices de l'agence de l'eau Seine-Normandie. Vous pourrez trouver, ici, les liens qui vous permettront de vous rendre dans les différents espaces extranet de l'agence de l'eau (dépôt de fichiers DEQUADO, Justificatif de paiement…)

Contactez votre direction territoriale

Si vous souhaitez avoir un appui technique et financier pour vos projets ou obtenir des informations sur les primes et les redevances, la direction territoriale de votre secteur peut vous apporter une réponse. N’hésitez pas à la contacter.

Portail de Bassin

L’agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données via le portail de bassin

Données sur la qualité des eaux superficielles

L’agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données de suivi de qualité des eaux superficielles

14/10/2019

Projet de sauvegarde du Sonneur à ventre jaune en Normandie

sonneur à ventre jaune

Ce petit amphibien, qui ne dépasse que rarement les 6 cm, mêle à la fois la discrétion par sa couleur dorsale terne rehaussée de petites épines noires, et l'alarmante coloration jaune et noire de son ventre synonyme de toxicité.

Assez commun dans les grandes vallées de Normandie orientale à l’aube du XXème siècle, le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) a connu, depuis, une régression extrême. Cette espèce est actuellement menacée d’extinction en Normandie.

L’objectif du projet est la sauvegarde d’une espèce inféodée aux milieux humides sur le bassin Seine-Normandie notamment sur la région Normandie où elle ne subsiste que sur un site isolé.

Un réseau d’acteurs (Union Régionale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement URCPIE, l’Association Mille et un légumes, Communauté d’Agglomération Seine-Eure, le CPIE Vallées de l’Orne et le CPIE du Cotentin) a sollicité l’appui technique et financier de l’agence de l’eau Seine-Normandie et de la Région Normandie pour mener un projet visant à réintroduire des juvéniles issus d'un élevage conservatoire par lâchers estivaux successifs.

Cette opération sur 6 ans (2018-2023) présente à la fin de l’été 2019 un bilan déjà positif car les 10 individus capturés ont permis aux porteurs de projet d’obtenir 149 juvéniles qui ont été relâchés en 3 fois sur des zones humides proches du site originel.

Il est maintenant à espérer que les nouvelles stations produites prospèreront et que les populations de sonneurs à ventre jaune essaimeront dans les zones humides avoisinantes.

A suivre...

sonneur à ventre jaunesonneur à ventre jaune