Espace Partenaires

Cet espace est réservé pour les téléservices de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Vous pourrez trouver, ici, les liens qui vous permettront de vous rendre dans les différents espaces extranet de l'Agence ( dépôt de fichiers DEQUADO, Justificatif de paiement…)

Le comité de bassin

EXTRANET du Comité de Bassin

Si vous êtes membre du comité de bassin et souhaitez vous connecter aux dossiers des commissions, rendez-vous sur l’extranet

Fonctionnement des rivières

L’Agence de l’eau vous propose une animation didactique sur le fonctionnement des rivières

Mission POLU PALO

Envie de découvrir le cycle de l’eau ? Jouez à Mission POLU PALO et résolvez l’enquête

Portail de Bassin

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données via le portail de bassin

Qualit’eau

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données de suivi de qualité des eaux superficielles

La qualité des eaux littorales

La connaissance de l'état des eaux littorales gagne en précision

Les eaux littorales comprennent les eaux côtières et les eaux de transition (estuaires).

En 2015, 50 % des masses d’eau littorales sont en bon ou très bon état écologique (68 % pour les masses d’eau côtières).

L’état écologique des masses d’eau littorales est aujourd’hui déterminé principalement par des indicateurs non pris en compte en 2009 (macroalgues et nutriments pour les eaux côtières, poissons pour les eaux de transition) ; la méthode d’évaluation était donc très partielle en 2009. La précision accrue dans l’évaluation de l’état des masses d’eau permettra de mieux cibler les actions à mettre en oeuvre.

À titre d’exemple, pour les eaux côtières, sur la base des seuls paramètres communs aux 2 évaluations (invertébrés et phytoplancton), on constate une progression du bon état.

Le bassin ne connaît pas de cas extrêmes d’eutrophisation littorale. Les courants et la turbidité du panache de la Seine limitent ce phénomène qu’une production de phytoplancton particulièrement forte dans l’embouchure du fleuve tendrait à favoriser. Des échouages d’algues et des développements massifs de phytoplancton parfois toxique continuent à se produire avec une amplitude variable suivant les années. Un suivi est mis en place et des études sont programmées afin de mieux comprendre les phénomènes et suivre leur évolution dans la durée.

54% des eaux littorales sont en bon état chimique

En 2015, 15 masses d’eau littorales sont en bon état chimique (hors Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques [HAP] ), 9 en mauvais et 3 en état chimique inconnu.

Des zones de baignade de plus en plus sûres

En 2015, 153 plages du littoral sont surveillées. 85 % de ces plages sont en bonne ou excellente qualité pour la baignade. Une progression de 13 points est constatée depuis 2009, malgré des critères devenus plus sévères

En 2013. Les interdictions temporaires de baignade en mer sont aujourd’hui majoritairement liées aux orages qui provoquent une saturation des capacités de traitement des stations d’épuration et entraînent des déversements d’eau mal épurée dans le milieu naturel.