Espace Partenaires

Cet espace est réservé pour les téléservices de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Vous pourrez trouver, ici, les liens qui vous permettront de vous rendre dans les différents espaces extranet de l'Agence ( dépôt de fichiers DEQUADO, Justificatif de paiement…)

Le comité de bassin

EXTRANET du Comité de Bassin

Si vous êtes membre du comité de bassin et souhaitez vous connecter aux dossiers des commissions, rendez-vous sur l’extranet

Fonctionnement des rivières

L’Agence de l’eau vous propose une animation didactique sur le fonctionnement des rivières

Mission POLU PALO

Envie de découvrir le cycle de l’eau ? Jouez à Mission POLU PALO et résolvez l’enquête

Portail de Bassin

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données via le portail de bassin

Qualit’eau

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données de suivi de qualité des eaux superficielles

une info au wave fil de l'eau

1/5ème

Le bassin de la Seine et des fleuves côtiers normands représente 1/5 du territoire français.  

Etat des lieux 2013 du bassin Seine-Normandie

A intervalle régulier, l’Agence de l’eau réalise un état de la situation de la qualité des eaux. Sous forme de questions-réponses ce document présente de manière simplifiée les résultats de cet état des lieux.

Couverture état des lieux

Le bassin de la Seine

Descriptif

Le bassin Seine-Normandie se compose du fleuve de la Seine, de ses affluents (l’Yonne, la Marne, l’Oise), et de petits fleuves de la côte normande (la Vire, la Sélune, l’Arques, la Bresle, …). Il compte 55 000 km de rivières et s’étend sur 95 000 km², soit 18 % du territoire français.

Le bassin est en outre riche en eaux souterraines. Ces eaux souterraines permettent de satisfaire près de 60 % des besoins en eau potable et jouent un rôle déterminant dans le fonctionnement des rivières.

La façade littorale du bassin Seine-Normandie s'étend de la baie du Mont Saint-Michel au Pays de Caux, couvrant environ 650 kilomètres de linéaire côtier, 154 plages et 19 ports. La fréquentation touristique en haute saison est estimée à 1 200 000 personnes pour une population de 550 000 habitants.

Il possède deux des plus importants ports fluviaux : Paris (Port de Gennevilliers) et Rouen.

Le bassin comprend près de 8 400 communes, s’étend sur 28 départements et concerne 6 régions. Sa population est de 18,3 millions d’habitants. La région d’Ile-de-France compte à elle seule 11,8 millions d’habitants.

Carte du bassin Carte littorale

La Seine et ses principaux affluents

La Seine prend sa source à Source-Seine en Côte d'Or sur le plateau de Langres, à 450 mètres d’altitude, et se jette 773 kilomètres plus loin dans la Manche entre Le Havre et Honfleur. Le bassin versant de la Seine couvre 75 000 km².

Les principaux affluents de la Seine sont au nombre de trois : L’Yonne, la Marne et l’Oise.

L'Yonne prend sa source dans une tourbière sur le Mont Préneley à 738 mètres d'altitude dans le massif du Morvan et se jette dans la Seine à Montereau-Fault-Yonne après un chemin de 293 kilomètres.

La Marne prend sa source sur le plateau de Langres à Balesmes-sur-Marne (Haute-Marne) et se jette dans la Seine à Charenton-Le-Pont/Alfortville/Ivry-sur-Seine après 525 kilomètres parcourus.

L'Oise prend, quant à elle, sa source en Belgique à 309 mètres d'altitude dans le massif forestier Bois de Bourlers. 330 kilomètres plus loin, elle se jette dans la Seine sur la rive droite à Conflans (78).

L’hydrogéologie

Le bassin Seine-Normandie occupe une large partie du bassin sédimentaire de Paris. Il peut être comparé à un empilement "d'assiettes creuses", les couches les plus récentes (ère Tertiaire) situées en zone centrale, les plus anciennes (ère Secondaire) affleurant à la périphérie et bordées par les terrains anciens du Primaire et du Précambrien qui en constituent le substratum général. Ce substratum, le plus souvent appelé socle, affleure dans le Morvan et le Cotentin mais ces terrains cristallins et métamorphiques contiennent peu d'eaux souterraines.

Les principales ressources en eaux souterraines se situent dans les terrains sédimentaires empilés sur plusieurs centaines de mètres. Sur l'ensemble du bassin, une dizaine d'aquifères représentent un enjeu quantitatif, qualitatif, ou spécifique pour l'alimentation en eau potable actuelle ou future et impliquent des mesures de protection et de gestion particulières.

Carte géologique du bassin seine-Normandie
Carte géologique du bassin seine-Normandie

Un territoire soumis à de fortes pressions

Le bassin est très marqué par l'homme : la densité des forêts y est faible alors que l'activité agricole et l'urbanisation sont fortement présentes autour des grands cours d'eau. La majeure partie des communes du bassin (90 %) comptent moins de 2 000 habitants. Les contrastes de densité sont donc très importants : de 35 hab/km² à plus de 20 000 hab/km².

La vallée de la Seine constitue un pôle d'implantation et d'attraction industrielle majeur en France aussi bien pour les industries de transformation (pétrochimie, chimie de spécialités, papeteries) que pour les industries manufacturières (construction automobile, aéronautique, industrie mécanique), l'ensemble étant influencé par les filières aval.

L’estuaire de la Seine reçoit les rejets de 30 % de la population française (18,3 millions d’habitants), 40 % de l’industrie nationale, les pollutions diffuses de 25 % de l’agriculture nationale.

Plus de 2 500 stations d’épuration du bassin traitent les eaux usées de 18 millions d’habitants.

Concernant l'eau potable, 60 % de celle-ci provient des nappes souterraines, le reste provenant des fleuves et rivières.

5 200 captages d’eau potable produisent 1 515 millions de m³ d’eau par an.