Espace Partenaires

Cet espace est réservé pour les téléservices de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Vous pourrez trouver, ici, les liens qui vous permettront de vous rendre dans les différents espaces extranet de l'Agence ( dépôt de fichiers DEQUADO, Justificatif de paiement…)

Le comité de bassin

EXTRANET du Comité de Bassin

Si vous êtes membre du comité de bassin et souhaitez vous connecter aux dossiers des commissions, rendez-vous sur l’extranet

Fonctionnement des rivières

L’Agence de l’eau vous propose une animation didactique sur le fonctionnement des rivières

Mission POLU PALO

Envie de découvrir le cycle de l’eau ? Jouez à Mission POLU PALO et résolvez l’enquête

Portail de Bassin

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données via le portail de bassin

Qualit’eau

L’Agence de l’eau Seine-Normandie met à disposition ses données de suivi de qualité des eaux superficielles

Le grand cycle de l’eau 

L’eau est presque aussi ancienne que notre planète. Elle est apparue il y a 3 à 4 milliards d’années.

Depuis, son volume est resté globalement stable. C’est toujours la même eau qui circule sans cesse entre la mer, la terre et l’atmosphère.

Le mécanisme du cycle de l’eau

Sous l’effet de la chaleur du soleil, l’eau s’évapore et monte dans l’atmosphère. On estime à 1000 Km 3 l’eau des océans qui, chaque jour, se transforme en vapeur et monte ainsi dans l’atmosphère. Cette vapeur emmagasine de la chaleur. Tôt ou tard (en moyenne huit jours), l’action du froid rencontré en altitude condense cette eau : les nuages se forment et il pleut :

  • 64% de l’eau tombée sur les continents [évapotranspiration] s’évaporent à nouveau,
  • 25% ruissellent et rejoignent les cours d’eau, les mers et les océans,
  • 11% s’infiltrent et alimentent les nappes et les rivières souterraines.

Le cycle hydrologique n’a donc ni commencement, ni fin.

C’est toujours la même eau qui depuis sa formation à la surface de la Terre au tout début de son histoire est recyclée en permanence et passe par les différents états liquide, solide (glace) ou gazeux (vapeur d’eau). Cette circulation permanente constitue le cycle de l’eau. Sur la terre, il n’y a pas d’eau qui ne sera tôt ou tard impliquée dans cet immuable cycle, même si elle est restée captive pendant plus d’un millénaire. C’est pourquoi on peut dire que nous buvons aujourd’hui la même eau que celle qu’ont bue les dinosaures !

Circulation et stockage de l’eau

La circulation de l’eau au cours de son cycle peut être schématiquement décrite comme une sorte "d’aller-retour" entre les océans et les continents.

L’évaporation des eaux océaniques (surtout dans la région intertropicale) est la source d’eau principale. Cette eau, transportée par les vents, se condense et retombe en précipitations sur l’océan lui-même (4/5ème) et sur les continents (1/5ème).

L’eau précipitée sur les continents est, pour une part importante, rapidement réintroduite dans l’atmosphère (évapotranspiration) et pour le reste s’écoule plus ou moins directement [ruissellement de surface et infiltration] en direction de la mer où elle finit par retourner.

cycles de l'eau