Recherche
Vous êtes ici : Accueil > Qui sommes-nous ? > Métiers de l'Agence
Qui sommes-nous ?
Missions de l'Agence
Métiers de l'Agence
Solidarité internationale
Organisation
Rapports annuels
Coordonnées
Thèmes de l'eau
Qui sommes-nous ?
Le 10ème programme
Le SDAGE
Etat des lieux
Les Plans Territoriaux 2013-2018
Offres d'emploi et stages
Coopération internationale
Le petit cycle de l'eau
Le grand cycle de l'eau
L'eau et la santé
Outils généraux
Recherche
Glossaire
Foire(s) aux Questions
Contact
Liens utiles
Plan du site
Extranet
 
Les métiers de l'Agence de l'eau
 

L’Agence est structurée en métiers, déployés sur l’ensemble du bassin, pour conserver une cohérence dans les actions menées et les méthodes utilisées tout en coordonnant l’activité sur l’ensemble du territoire. Le regroupement des acteurs d’un même métier aboutit à la constitution de réseaux recouvrant cinq principaux domaines d’activité :

 


La gouvernance

Cette mission recouvre les activités de gestion et animation des instances de bassin (comité de bassin, conseil d’administration, commissions territoriales…), de communication externe vers les membres des instances de bassin, les maîtres d’ouvrage ou encore vers le grand public, de pédagogie (classes d’eau vers des publics scolaires et professionnels, éducation à l’environnement…) et d’action internationale. 41 agents y contribuent.



Les aides à l’investissement

En directions territoriales, 66 chargés d’opérations (COP) et assistants d’opérations ont pour mission d’instruire les dossiers de demande d’aides déposés par les maîtres d’ouvrage (collectivités, industriels, agriculteurs, associations).

Au-delà de l’instruction technique et financière des demandes qu’ils reçoivent, ils ont également pour mission d’aller vers les maîtres d’ouvrages pour faire émerger les projets favorisant le bon état du milieu. Les travaux aidés concernent essentiellement l’assainissement et la protection de la ressource en eau.



Les aides au fonctionnement des ouvrages

En directions territoriales, 55 chargés (CAF) et assistants d’aides au fonctionnement accompagnent les industriels et les collectivités, maîtres d’ouvrage, à la mise en place de démarches de progrès visant à réduire leurs impacts sur le milieu naturel.

Ils évaluent la qualité du fonctionnement des ouvrages d’épuration et calculent le montant des aides à la qualité d’exploitation des ouvrages (AQUEX) et des primes pour épuration. Ils calculent les redevances liées à la pollution et au prélèvement. Ces redevances constituent le mode de financement du programme d’intervention de l’Agence et du fonctionnement de l’établissement.



La connaissance et les interventions sur les milieux naturels aquatiques

Environ 40 chargés d’études et assistants chargés d’études veillent à la connaissance de la ressource et des différents milieux (eaux souterraines, eaux superficielles continentales ou eaux littorales et marines) en assurant le pilotage des réseaux de surveillance et la réalisation des études.

Environ 30 chargés d’opérations instruisent les aides aux travaux visant à la restauration des milieux aquatiques et humides et pour l’agriculture.
Environ 10 chargés de projet pilotent la déclinaison territoriale du programme de l’Agence (Plan territorial d’actions prioritaires/PTAP, programme de mesures/PDM…) en concertation avec les différents services des directions et acteurs de l’eau.



Le soutien fonctionnel

ce soutien, fort de 166 agents, regroupe les fonctions supports :

  •  les moyens généraux,
  •  les ressources humaines, la formation, la documentation,
  •  la communication interne,
  •  la gestion du budget,
  •  l’informatique,
  •  l’assistance juridique et économique,
  •  l’agence comptable.

Ce réseau inclut également l’instruction financière (paiement des aides, émission des redevances) et les contrôles techniques (des travaux aidés et de la fiabilité des données déclarées pour les redevances)..