Recherche
Vous êtes ici : Accueil > Collectivité > Coopération internationale
Collectivité
Les aides
Les redevances
Assainissement collectif
Gestion des eaux pluviales
Objectif Zéro pesticide
Restaurer les rivières
Coopération internationale
Documents
Thèmes de l'eau
L'Agence de l'eau
Les instances de bassin
Le SDAGE
Le 10ème programme
Etat des lieux
Les Plans Territoriaux 2013-2018
Offres d'emploi et stages
Coopération internationale
Les cycles de l'eau
L'eau et la santé
Outils Collectivité
Glossaire
Demande de documentation
Espace documentaire
Contact
Plan du site
Extranet
 
Coopération Internationale
 

L'eau et ses enjeux ne connaissent pas de frontières. De l'accès de l'eau à tous dépendent la stabilité politique de reégions entières et l'horizon d'un développement durable pour tous. La solidarité internationale dans ce domaine est plus que jamais prioritaire.

L'Agence de l'eau Seine-Normandie s'engage techniquement et financièrement aux côtés des collectivités et associations de son bassin pour améliorer l'accès à l'eau et l'assainissement dans les pays en développement. Elle met également son expertise de la gestion de l'eau à disposition lors de partenariats institutionnels et internationaux.



La solidarité internationale


 Débutées en 1997 et légalisées en 2005 (loi Oudin Santini), les actions au titre de la solidarité internationale ont concerné 237 projets jusqu'en décembre 2010, soit 43 pays bénéficiaires. Le montant total des aides engagées s'élève environ à 16,7 M€ correspondant à 49,8 M€ de travaux.


Les projets aidés par l'Agence, principalement sous forme d'appui technique et financier aux collectivités territoriales ou aux associations du bassin, contribuent à la définition et à la mise en oeuvre des politiques de l'eau et de l'assainissement des collectivités des pays en développement.

 

Pour l'élaboration de vos projets d'aides humanitaires, contactez le siège de l'agence -Anne BELBEOC'H au 01-41-20-16-17) ou votre direction territoriale.




Micro-crédit pour l'accès à l'assainissement autonome dans les pays en développement

A l'origine d'un grand nombre de maladies infectieuses, l'absence ou l'insuffisance d'infrastructures d'assainissement est parmi les premières causes de mortalité infantile dans le monde. Or le financement de l'assainissement est une gageure dans les pays en développement, et plus encore dans les pays les moins avancés. Le micro-crédit apparaît alors comme un levier intéressant, mais dont l'impact sur l'accès durable à l'assainissement des ménages du Sud reste à confirmer.

Cette revue vise à analyser les cas où le micro-crédit a été la solution choisie pour tenter de répondre à cette problématique dans les pays en développement, et à comprendre la nature des questions posées aux acteurs lors de la mise en place d'un produit de micro-crédit pour l'accès à l'assainissement.

La revue se fonde sur l'ananlyse de quatorze expériences recourant au micro-crédit menées dans le domaine de l'assainissement dans plusieurs pays d'afrique, en Inde, au Vietnam et au Pérou.